mercredi, 23 mai, 2018

Apple et Samsung enterrent la hache de guerre en dehors des États-Unis

Les deux frères ennemis ont accepté de mettre un terme à toutes les poursuites menées en dehors du territoire américain. Dans un communiqué transmis à Bloomberg, Apple et Samsung précisent qu’ils « renoncent à tous les litiges » mais n’ont pas l’intention de mutualiser leurs portefeuilles de brevets pour autant, les procès en cours aux États-Unis se poursuivront d’ailleurs normalement et cette décision n’aura aucune conséquence sur leur issue.

Bien que cette décision exclue d’office le principal champ de bataille des deux géants, elle a tout de même le mérite de mettre fin aux guerres de brevets menées en Australie, au Japon, en Corée du Sud, en Allemagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Italie et en France. L’accord, tel qu’il a été transmis aux médias américains, laisse cependant la porte ouverte à de nouvelles procédures judiciaires si toutefois elles étaient jugées nécessaires. Pour le moment, cette décision permettra surtout aux deux entreprises de se focaliser davantage sur leurs différends en Californie.

La bataille judiciaire entre les deux géants technologiques avait débuté en avril 2011, lorsque Apple avait estimé que Samsung s’était un peu trop inspiré des iPhone et des iPad pour concevoir certains de ses produits, y compris ceux de la gamme Galaxy. Depuis ce moment, la guerre des brevets s’était petit à petit étendue et avait conduit à des procès menés dans dix pays sur quatre continents.

L’annonce d’une trêve est un nouveau signe d’une volonté de paix entre les deux acteurs, faisant suite à l’annonce en juin dernier d’un cessez-le-feu dans une énième affaire de brevets, et en mai de l’arrêt des poursuites entre Apple et Google à propos des technologies déposées par Motorola. Gageons que Tim Cook continuera de tempérer la situation judiciaire de la firme à la Pomme, un point sur lequel Steve Jobs avait plus de difficultés.

Sources: Bloomberg – Mac4Ever

Articles similaires  Canada : Des musulmans lancent un site pour recenser les actes islamophobes

Cet article pourrait vous intéresser

First Draft : réseaux sociaux et titres de presse s’engagent contre les fausses informations

Plusieurs dizaines d’entreprises de médias ou de réseaux sociaux viennent de s’associer dans un grand …

Laisser un commentaire

Google+